AAC : Activités et pratiques spectatorielles, publics et cultures de cinéma Afrique du Nord et Moyen-Orient : Quelles approches?

Université de Strasbourg,

Les 6-7 mai 2015

Le colloque « La circulation du film dans les pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord : Trajectoires locales, nationales et transnationales » qui s’est déroulé en parallèle au Panorama des Cinémas du Maghreb et du Moyen-Orient à Saint-Denis, les 8 et 9 mai 2014, nous avait donné l’opportunité d’explorer à partir de diverses focales la circulation des films de et dans la région MENA. Nous avons ainsi pu mettre en lumière les circuits de distribution existants, le manque chronique de débouchés locaux et internationaux pour les films de la région MENA, ainsi que la distribution difficile des films étrangers dans certains marchés où le secteur de l’exploitation est en ruine. Ce colloque nous avait également permis d’explorer les circuits non-commerciaux à travers des recherches sur les maisons de la culture, les ciné-clubs, et les festivals. Nous aimerions maintenant interroger les lieux, les termes et les formes des rapports multiples que des spectateurs, des spectatrices et/ou des publics entretiennent avec des films en Afrique du Nord et au Moyen Orient, les activités et pratiques du cinéma qui sont privilégiées dans certains espaces et les cultures du cinéma sur lesquelles de telles pratiques s’appuient tout en les nourrissant.

Si le premier colloque se concentrait sur l’Afrique du Nord et le Moyen Orient, ce deuxième colloque ne veut pas exclure l’Afrique subsaharienne. En effet, les discussions au sein du séminaire Cinéma MENA qui s’est tenu à l’Université Sorbonne nouvelle-Paris 3 en 2013-2014 ont montré des rapprochements et des comparaisons possibles liés notamment à l’absence de circuits commerciaux et de salles, ainsi qu’au développement de dispositifs locaux.

En posant la question des activités et pratiques spectatorielles, des publics et du développement des cultures du cinéma dans des espaces et des temporalités précises en Afrique du Nord et au Moyen-Orient, nous privilégierons plusieurs axes de réflexion qui ne sont pas exhaustifs :

1)     Cadres conceptuels et méthodologie. Quelles sont aujourd’hui les approches théoriques et méthodologiques, les démarches qui nous permettent de rendre compte des rapports entre des spectateurs et des films aujourd’hui. Qu’est-ce qui dans ce cadre relève du cinéma?

2)     Les publics de l’exploitation commerciale. Quels sont les films programmés dans les cinémas aujourd’hui ? Quels sont les modèles économiques privilégiés ? Quels sont les publics ciblés ?  Quelle est la spécificité de ces types de consommation et les sociabilités qui y sont associées ?

3)     L’expérience publique et collective des films hors distribution commerciale.

a)     Les festivals. Les études sur les festivals, leur place dans la circulation des films, leur impact sur la réception des films, leurs publics?

b)     Nouvelles Initiatives. Travaux et réflexions sur des initiatives telles que le Cinéma Numérique Ambulant en Afrique de l’Ouest, ATAC ou la Route du cinéma en Tunisie, les Caravanes cinématographiques au Maroc, l’espace culturel de la Zawya au Caire, etc. Analyses de leurs publics.

4)     Quelles sont les catégories qui nous permettent de donner du sens à un accès démultiplié au film :

a)     La multiplication des plateformes et formats, une expérience des films de plus en plus invisibilisée. Que peut-on dire de l’influence des nouvelles technologies et de leur impact sur les cultures visuelles? Comment ces formats ont-ils transformé la consommation des films, et la relation des spectateurs à ces derniers? Quels films sont vus individuellement ou collectivement sur quels supports? Quel est le rôle de la télévision et du nombre croissant de plateformes?

b)     Formes et effets du piratage. Que peut-on dire du piratage des chaînes télévisées payantes, du téléchargement illégal et de l’achat de DVD contrefaits? Est-ce que les moyens d’obtenir ces films affecte la perception des films et de ce qu’est le cinéma directement et/ou indirectement au regard des conditions de visionnage (qualité du son, sous-titres ou doublage, types d’écran)?

5)     Lieux et formes du développement de cultures du cinéma. Comment des publics développent-ils des savoirs qui relèvent du cinéma ? Qu’en est-il aujourd’hui de l’initiation, de l’éducation à l’image et des cinéphilies? Quelle est la part des jeunes dans les publics ? Que regardent-ils/elles et comment ?

CALENDRIER PRÉVISIONNEL :

Lancement de l’appel à communications : 5 novembre 2014

Date butoir de réception des abstracts : 30 décembre 2014

Notification des auteurs : 10 février 2015

Les propositions de communications de  400 mots environ, une courte bibliographie et une mini bio doivent être envoyées à colloquepublicsmena@gmail.com

Pour toute information complémentaire, contacter Patricia Caillé (patricia.caille@unistra.fr)

Comité organisateur: Abdel Benchenna (Université de Paris XIII), Patricia Caillé (Université de Strasbourg), Claude Forest (Université de Strasbourg), Nolwenn Mingant (Université de Nantes)

Comité scientifique (en cours de constitution) : Hamid Aidouni (Université Abdelmaled Essaadi, Tétouan), Tarek Ben Chaabane (Université de Carthage, Tunisie), Lamia Belkaied Guiga (ESAC, Tunis), Sonia Chamkhi (Institut Supérieur des Beaux-Arts, Tunis), Laurent Creton (Université Sorbonne nouvelle-Paris 3), Odile Goerg (Université de Paris 7), Moulay Driss Jaidi (ISCA, Rabat), Kevin Dwyer, Claude Forest (Université de Strasbourg), Will Higbee (Université d’Exeter), Dina Iordanova (University of Saint-Andrews), Andrea Khalil (CUNY, New York), Florence Martin (Goucher College, Baltimore), Michel Serceau, Olivier Thévenin (Université de Haute Alsace), Elie Yazbek (Université Saint-Joseph, Beyrouth)

Cet événement est organisé avec le soutien de la MSH Paris Nord, l’IRCAV (Paris 3), L’ACCRA (Université de Strasbourg). D’autres demandes de financements sont en cours

RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES

Bikales, Thomas J. “From ‘Culture’ to ‘Commercialization’: The Production and Packaging of an African Cinema in Ougadougou, Burkina Faso.” PhD Thesis. New York: New York Univ., Department of Anthropology. (1997)

Caillé, Patricia. “Des spectateurs et des spectatrices au Panorama des cinémas du Maghreb à Saint-Denis.” Africultures n° 89-90 (2012): 156–181.

Corriou, Morgan (dir.). Publics et spectacle cinématographique en situation coloniale. Tunis: Cahiers du CERES – Hors série Numéro 5, 2012. Web. 9 July 2013.

De Valck, Marijke. Film Festivals: From European Geopolitics to Global Cinephilia. Amsterdam: Amsterdam University Press, 2007.

Diawara, Manthia. “On Tracking World Cinema: African Cinema at Film Festivals.” Public Culture 6:2 (1994): 385–396.

Dovey, Lindiwe, Joshua McNamara, and Federico Olivieri. “‘From, By, For’: Nairobi’s Slum Film Festival, Film Festival Studies, and the Practices of Development.” Jump Cut: A Review of Contemporary Media 55 (2013). <http://www.ejumpcut.org/currentissue/DoveySFFNairobi/index.html>. (24 Nov. 2013)

Forest, Claude. “Le cinéma en Afrique : l’impossible industrie.” Mise au point. Cahiers de l’association française des enseignants et chercheurs en cinéma et audiovisuel 4 (2012). http://map.revues.org/800

 

Goerg, Odile. “Les Cinémas En Afrique: De Nouveaux Lieux de Sociabilité?” Lieux de Sociabilité Urbaine En Afrique. Paris: L’Harmattan, 2009. 253–278.

Iordanova, Dina, and Ruby Cheung (dir.). Film Festival Yearbook 2: Film Festivals and Imagined Communities. St Andrews, Scotland: St. Andrews Film Studies, 2010.

Iordanova, Dina, and Stuart Cunningham (dir.). Digital Disruption: Cinema Moves on-Line. St Andrews, Scotland: St Andrews Film Studies, 2012.

Jullier, Laurent, et Jean-Marc Leveratto (dir.). Cinéphiles et Cinéphilie. Paris: Armand Colin, 2010.

Larkin, Brian. « The Materiality of Cinema Theaters in Northern Nigeria ». In Ginsburg, Faye D., Lila Abu-Lughod, and Brian Larkin. Media Worlds: Anthropology on New Terrain. University of California Press, 2002.

Lelièvre, Samuel. “Diffuser des films africains en Afrique.” Études Océan indien 44 (2010): 227–241.

Mattelart, Tristan (dir.). Piratages audiovisuels: Les voies souterraines de la mondialisation culturelle. Paris: De Boeck/INA Editions, 2011.

Santaolalla, Isabel, and Stefan Simanowitz. “A Cinematic Refuge in the Desert: The Sahara International Film Festival.” Film Festival Yearbook 2: Film Festivals and Imagined Communities. Eds. Dina Iordanova and Ruby Cheung. St. Andrews: St Andrews Film Studies, 2010. pp. 136–150.

Saul, Mahir, and Ralph A. Austen. Viewing African Cinema in the Twenty-First Century: Art Films and the Nollywood Video Revolution. Columbus: Ohio University Press, 2010.

Téléchargez la version pdf AAC_Colloque_Publics_MENA_Strasbourg_Mai2015

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *